Un jour, un shinigami descendit sur Terre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Coming Home [Pv Mayumi]

Shinjiro Sanada
avatar
Messages : 7
Coming Home [Pv Mayumi] Jeu 30 Aoû - 20:08

Dix-sept heures. C’était la pire heure possible pour prendre le métro tokyoïte: chaque wagon était bondé, les gens tassés comme des sardines, l’odeur allant avec bien sûr pour insister sur la réjouissance de prendre les transports en commun. Heureusement pour Hanzo, il y avait peu de stations entre l’aéroport et l’un des apparts dont il était propriétaire à Tokyo. Il possédait plusieurs logements au Japon, dans différentes régions; pour pouvoir rendre visite à ses plus proches associés à la tête du Clan Shimada, juste pour changer d’air ou pour affaires. Il en avait deux sur Tokyo: un appartement gigantesque à Shinjuku, proche du quartier des affaires, et une petite maison dans un quartier dit “chaud” mais dans lequelle il n’avait jamais eu aucun problème. Ca faisait bien deux ans qu’il n’y était pas revenu. Il savait qu’il allait avoir un bon ménage à faire avant de s’y installer à nouveau…

Ces deux dernières années, il avait pas mal navigué dans les différentes régions du Japon afin de conclure des accords avec de nouveaux fournisseurs d’armes (le plus gros étant américain, bien évidemment), montrer sa bonne foi (bien souvent par des pots de vins à ses collaborateurs), rappeler à l’ordre certaines personnes agissant au nom du clan… Etre yakuza, c’était beaucoup, beaucoup d’investissement personnel. Si bien que la relation fragile qu’il entretenait avec une charmante demoiselle de Tokyo s’en était retrouvée sur le carreau. Elle s’était lassée de le voir une fois par mois, et encore… Pourtant, elle l’avait aimé. Elle avait accepté de ne lui poser aucune question sur ses activités, et s’était contentée de profiter pleinement du temps qu’il pouvait lui accorder. A chacune de leurs retrouvailles, il l’avait invitée dans les lieux les plus luxueux de la capitale, lui avait offert des cadeaux hors de prix, et l’avait comblée au niveau charnel. Mais son absence était devenue de plus en plus difficile à supporter, et le bonheur que procurait ses visites était de si courte durée qu’il finit par ne plus être rentable face à ces semaines de souffrances en son absence.

Alors aujourd’hui, pour la première fois en deux ans, il rentrait non pas chez elle à Harajuku, mais chez lui, à Shibuya…
Il fut surpris de voir que les volets étaient ouverts. Il aurait juré avoir tout fermé. Mais bon, ça remontait à deux ans, alors…

Il sortit les clefs, ouvrit la porte, enleva ses chaussures comme tout bon japonais qui se respecte, referma derrière lui, et posa son sac de voyage sur le sol. L’état du plafond ne s’était pas arrangé depuis le temps, il devrait sérieusement songer à appeler quelqu’un pour gérer ça. Ce n’est pas comme s’il n’en avait pas les moyens, après tout. Hanzo pénétra ensuite dans la pièce à vivre… Pour y voir des sculptures inconnues au bataillon, un canapé-lit dont il n’avait aucun souvenir, et des affaires entassées un peu partout. Bien. Il était crevé, et il devait gérer le fait que son appart était squatté. Il aurait dû retourner à son grand appart’ à Shinjuku. Mais il avait préféré venir ici car personne ne connaissait cette adresse, donc personne ne viendrait l’y emmerder. Un bruit derrière lui le fit se retourner, sortir son flingue de dans son dos en une fraction de secondes et le braquer sur la personne qui avait essayé de se faufiler derrière lui vers la porte. Il lança d'un ton calme:

« Qui êtes-vous? »
Voir le profil de l'utilisateur
Mayumi Fukuda
avatar
Messages : 28
Camp ? : Neutre
Re: Coming Home [Pv Mayumi] Jeu 30 Aoû - 21:18

Mayumi rentrait de son travail du moment qui avait commencé à, très précisément, 4 heures du matin. Elle était dans un état de fatigue assez impressionnant et était plus que jamais heureuse d'avoir ces nouvelles lunettes qui lui évitaient un mal de tête fulgurant du aux habituelles lunettes de soleil.

Son travail du moment, c'était un court job d'interim en lien avec le transport-export : elle était chargée de transporter des colis dans des camions et de les distribuer pendant l'autre partie de la journée. C'était un travail qui n'avait rien de réjouissant, mais un boulot comme les autres pour se nourrir.

Elle n'avait pas eu de nouvelles du garçon roux qu'elle avait rencontré dans un parc un peu par hasard, ni du drôle de détective qui avait pris connaissance de son don surnaturel et qui lui avait fait jurer de ne pas s'en servir. Mayumi était, en réalité, plus que jamais seule. Elle avait cette maison, mais elle avait commencé à s'habituer à ces étranges rencontres et, à vrai dire, retourner d'un seul coup à sa vie d'avant avait un petit côté très effrayant.

Sitôt le travail terminé, elle avait repris le chemin de sa maison : aujourd'hui était son dernier jour. Elle espérait pouvoir se reposer le lendemain et dormir jusqu'à plus soif.

Lorsqu'elle poussa la porte, Mayumi comprit que quelque chose n'était pas normal : d'abord, il y avait des chaussures qui ne lui appartenaient pas à côté de la porte. Ensuite, il y avait un sac sur le sol qui n'était pas le sien. Le cœur de Mayumi commença à battre à tout rompre comme s'il tentait de sortir de sa poitrine. Son instinct lui criait de sortir d'ici, sa raison lui disait que c'était peut-être le détective Dee qui était revenu, ou même Mail ! Et puis elle avait ses affaires, ici, elle ne pouvait pas partir sans ses affaires, que deviendrait-elle alors, sans allié, sans adresse fixe pour se reposer ?

Elle n'avait pas enlevé ses chaussures et ses pas la menaient de manière presque automatique vers le salon. Lorsqu'elle eut poussé la porte, toujours le plus silencieusement possible, elle constata que l'homme qui était ici n'était pas Matt, ni Dee. Il ne ressemblait à aucun homme qu'elle connaissait.

Fuir semblait la meilleur solution, alors, elle commença à mettre un pied derrière l'autre dans l'espoir, vain, de s'enfuir d'ici.

Sa voix froide la fit s'arrêter net, le mouvement de sa main portant l'arme également.

Mayumi se figea, statue immobile à la peau si diaphane, les lèvres tordues dans un effort pour ne pas grimacer. Ses lunettes de pilote cachaient une pure terreur qu'elle ressentait à cet instant et ses jambes commencèrent à trembler tellement qu'elle se demanda un instant comment elle faisait pour tenir debout.

« Je suis Mayumi Fukuda ! Je n'ai rien fait ! Rien fait du tout ! J'habite là en fait ! Je vous en supplie, baissez cette arme ! », fit-elle dans un flot de paroles dont la seconde moitié était assez incompréhensible était donné la terreur qui commençait à engourdir ses membres.

« J'habite ici ! La maison était vide, c'était un squatt ! »

Voir le profil de l'utilisateur
Shinjiro Sanada
avatar
Messages : 7
Re: Coming Home [Pv Mayumi] Ven 31 Aoû - 23:46

Hanzo resta un long moment silencieux, à observer la jeune femme face à lui, qui tremblait comme une feuille. Elle aurait pû jouer la comédie, mais elle était si frêle, si pâle, si elle portait une arme il l’aurait vu tout de suite, et rien qu’en ayant parcouru la pièce du regard une seule fois, il avait bien vu qu’elle semblait dire vrai. Et il avait cotoyé assez de drogués pour savoir que si elle était une consommatrice régulière, des aiguilles traineraient sur la table basse, ou y'aurait au moins un cendrier plein quelque part mais la pièce ne dégageait aucune odeur de cigarette ou de quoi que ce soit d’autre… La jeune femme semblait aérer régulièrement la maison et en prendre soin. Hanzo soupira en remarquant qu’en effet, la maison devait vraiment avoir été squattée en son absence, et plus d’une fois, vu le magnifique “Nique la Police” tagué au dessus du canapé. On lui avait cambriolé son mobilier, apparement. Bon, peu être que ce que l’on disait sur ce quartier était fondé, finalement. Lui qui pensait juste rentrer et aller au lit directement…. Il baissa son arme, et la rangea, bloquée entre sa ceinture et son dos. Il prit la cigarette qu’il avait coincée derrière son oreille, et l’alluma avec un briquet qu’il avait dans sa poche.

« Tu fumes, Mayumi? »

Fatigué et las de ses journées de dingue à voyager à travers tout le Japon pour régler ces affaires de passation illégale d’armes avec USO, il n’avait aucune envie de se prendre la tête ce soir. Il se laissa tomber sur le canapé au milieu de la pièce. Son confort ne valait pas celui du canapé en cuir qui s’était trouvé là deux ans auparavant, mais bon, ça devait faire belle lurette qu’il avait été embarqué dans un autre logement. Il s’en contenterait pour l’instant. Il sortit son paquet de clope de l’autre poche de son jean, et le laissa sur la table basse, pour que la jeune femme puisse s’y servir librement. Ca lui ferait peut être du bien après la frayeur qu’il venait de lui faire. Elle devait avoir quoi? Seize? Dix-sept ans? A peine plus. Une pauvre gamine livrée à elle même, obligée de squatter une maison abandonnée dans un quartier de merde, faute d’avoir les moyens pour mieux.

« Tu peux rester là, de toute façon je ne compte pas m’éterniser. Je suis juste de passage. J’irais pioncer dans le garage. »

Il inspira une bonne bouffée de nicotine. Dire qu’il aurait pu se retrouver avec cette belle demoiselle qu’il avait l’habitude de retrouver à chacun de ses retours à la capitale. Il l’aimait peut être un peu plus qu’il ne le pensait.
Voir le profil de l'utilisateur
Mayumi Fukuda
avatar
Messages : 28
Camp ? : Neutre
Re: Coming Home [Pv Mayumi] Sam 1 Sep - 21:18

Lorsqu'il baissa son arme, même lorsqu'il la rangea, Mayumi sembla nettement se calmer. Elle aspira deux goulées d'air et se força à sourire à cet inconnu qui était chez elle.

Chez elle ?

Ça semblait tout de suite beaucoup moins clair, en fait. Était-elle réellement chez elle, ici ? Lorsqu'elle y réfléchissait, elle avait trouvé cette maison dans un état où l'on pouvait tout à fait penser qu'elle avait servi de squat aux précédents occupants. Cet homme ne s'était pas présenté, mais à la manière dont il l'avait accueilli et au fait qu'il disait qu'il dormirait finalement dans le garage, elle avait l'impression qu'il était déjà venu ici.

Était-il un des anciens locataires ? Mayumi leva la main au niveau de son inexistante poitrine et ouvrit la bouche comme si elle avait quelque chose en tête. Elle mit quelques secondes à retrouver le son de sa voix.

« Excusez-moi...Vous...vous habitiez ici, avant ? Vous faisiez partie des gens qui ont fait ça ? », dit-elle en montrant brièvement le tag « Nik la police » qu'elle n'avait pas réussi à enlever faute de moyen.

Ses yeux n'arrivaient pas à le lâcher. C'était un homme au profil vraiment étrange, de son bouc à son allure. Il semblait grand, plus grand qu'elle et s'il était impressionnant, ce n'était pas seulement dû à sa taille. Il dégageait quelque chose de lui qui inspirait le respect, un peu du genre de ces chefs criminels dont le portrait était fait à la télévision.

Mayumi frissonna, puis se rappela qu'il lui avait proposé une cigarette.

« Non merci. Je ne fume pas. Vous voulez dormir dans le garage ? Prenez mon lit. J'irais autre part. Ce n'est pas chez moi, ici. Je vais chercher un autre lieu où me reposer. »

Il ne semblait pas vouloir la tuer, donc elle avait regagné de son assurance. Elle n'en était pas non plus à sourire, mais elle réussissait à articuler deux mots sans qu'ils ne soient hachés par ses claquements de dent. La jeune femme se dirigea vers la cuisine, soit littéralement à deux pas, remplit la bouilloire et appuya le bouton.

« Je vais préparer du thé. »

Elle espérait qu'il n'allait pas lui poser de questions gênantes, du genre sur ses lunettes de pilote qui étaient si bizarre, surtout à cette heure où tout était sombre et où elle ne pouvait plus prétexter qu'elle craignait les rayons du soleil.

« Vous le voulez à quoi ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Shinjiro Sanada
avatar
Messages : 7
Re: Coming Home [Pv Mayumi] Dim 2 Sep - 19:21

La jeune femme sembla se détendre une fois l’arme hors de vue. Il se demanda si c’était la première fois qu’elle voyait un pistolet. Il venait sûrement de lui faire la plus grosse frayeur de sa vie. Lui avait tellement l’habitude que l’on veuille sa mort, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Il avait sorti son flingue instinctivement, pour faire face à un potentiel danger. Le Japon, ce n’était pas l’Amérique. Il avait intérêt à ne pas se faire chopper avec son arme, car depuis Kira, le nombre de policier corruptibles par une liasse de billets avait diminué de moitié. Pas ce qu’il y avait de mieux pour ses affaires …
Les drôles de lunettes de la jeune femme attirèrent l’attention d’Hanzo, décidément ces jeunes et leurs styles loufoques. La mode n’avait vraiment aucune limite. Ca lui donnait un petit air de pilote d’avion tout droit sorti d’un film d’animation ghibli. Elle lui faisait tellement penser à son frère... Il leva les yeux vers le tag que Mayumi montrait du doigt.

« Ceux qui ont fait ça devaient être de remarquables poètes. Moi, je suis juste le propriétaire de ces murs, qui n'était pas revenu depuis quelques années. »

Il se leva pour aller chercher quelque chose qui ferait office de cendrier, et jeta son dévolu sur un tout petit bol trouvé près de l’évier.

« Vu toutes les affaires qu’il y a ici, moi je dirais que c’est plutôt chez toi. Tout dépend du point de vue. »

Il inspira une nouvelle bouffée de nicotine, observant la jeune femme aller préparer du thé. Il avait vraiment dû la secouer pour qu’elle soit aussi cool avec lui, après qu’il ait braqué une arme sur elle. A moins qu’elle n’en profite pour fuir par la fenêtre? Ca serait plutôt comique. Il remarqua tout un ensemble d’outils pour la sculpture, peut être était-elle une artiste qui ne vivait pas encore de son art et se retrouvait donc à squatter?

« Menthe, si tu as. »

Sur la table, il y avait des croquis, sûrement des projets pour de futures sculptures. De ce qu’il pouvait voir, elle semblait douée. Et il était persuadé que le talent artistique allait de paire avec un passé douloureux. C’était la conclusion qu’il avait tirée après avoir rencontré tant de gens du milieu. C’est comme si la peine et la souffrance faisaient sauter une sécurité mentale, permettant d’avoir une vision globale du monde. Elles élevaient la perception de la vie à un tout autre niveau. Après, est-ce que ça valait le coup… Chacun était libre juge.
Il posa sa cigarette quelques instants en équilibre contre le rebord du cendrier, pris une feuille vierge de la pile, et commença à la plier. En quelques minutes, le temps que le thé soit prêt, la feuille blanche était devenue un magnifique cygne. Hanzo avait toujours apprécié l’origami. C’était quelque chose qu’on pouvait faire à peu près partout pour s’occuper quelques instants, avec trois fois rien…
La jeune femme finit par revenir avec une théière et deux tasses. Elle ne s’était pas enfuie par la fenêtre, finalement. Elle posa le plateau sur la table, sur lequel Hanzo posa un trousseau de clefs.

« Pas de drogues, pas de trafic ou d’activités illégales. Si tu as un problème, tu laisses un message à ce numéro.  »

Il pointa du doigt le cygne, sur lequel il avait inscrit un numéro de téléphone.

« J’appellerai quelqu’un pour faire retirer les tags et vérifier le toit. T’auras rien à régler. Ils t’appelleront pour savoir quand passer. Quant au loyer… »

Il porta la cigarette à ses lèvres, puis recracha la fumée en l’éteignant dans le petit bol.

« Tu auras qu’à me faire une sculpture par mois. Ca te va? »
Voir le profil de l'utilisateur
Mayumi Fukuda
avatar
Messages : 28
Camp ? : Neutre
Re: Coming Home [Pv Mayumi] Sam 15 Sep - 18:03

C'était une situation un peu étrange que celle qu'elle était en train de vivre : un inconnu était entré dans sa maison et lui avouait être en réalité son propriétaire. Le passage de divers locataires dont elle en dernière avait l'air de le surprendre, ce que Mayumi pouvait aisément comprendre. Pas farouche pour deux sous, et pourtant assez effrayée à l'idée de le revoir sortir le revolver qu'il lui avait braqué dessus dès qu'elle avait mis un pied dans le salon, la jeune femme amenait la théière. Elle fit un petit détour pour trouver sur une étagère un petit récipient fermé qui contenait ses derniers restes de thé en vrac. Chance, il était à la menthe et il n'y en avait plus beaucoup. Elle le mit dans une boule et la glisser dans la théière. Elle adressait un sourire, un vrai sourire, même s'il avait l'air un peu crispé, à son interlocuteur avant de poser sa main droite sur l'objet : oui, il était assez chaud, d'ailleurs, elle la retira aussitôt.

« Je n'ai jamais rencontré les poètes en personne. C'était déjà désert quand je suis arrivé...il y avait des meubles brisés partout et certains murs étaient troués. J'ai dû faire des travaux, mais ce n'était pas grave : c'était apaisant. »

Comme le contact de la théière chaude contre les doigts si froids pendant quelques secondes, comme celui du burin contre le bois des sculptures. C'était rassurant de se sentir obnubilé par quelque chose à ce point que toute angoisse extérieure finisse par disparaître. À son arrivée, Mayumi était loin d'être celle qu'elle était aujourd'hui et si la vision de ce gigantesque chantier avait pu l'effrayer au début, elle avait fini par trouver tout ce plâtre rassurant, plus que l'endroit où elle avait vécu jusqu'à présent.

« Pas de drogue ou d'activités illégales ? », dit-elle en rebondissant sur ce qu'il lui avait dit lorsqu'elle était revenue de la cuisine. « C'est ce que vous ne voulez pas que je fasse, je ne me trompe pas ? Si ça peut vous rassurer, je ne trempe pas vraiment dans ce genre de choses. »

Sa voix était plutôt faible, comme celle d'une personne qui s'était retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment et qui avait une conversation à laquelle elle n'avait jamais été préparée avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Elle hochait la tête tandis qu'elle parlait, un peu étrangère, véritablement surprise.

Elle allait devoir lui envoyer une sculpture par mois pour payer son loyer, si c'était bien ce qu'elle comprenait. Mayumi avait entrouvert la bouche en laissant apparaître ses dents blanches, puis sa tête se tourna vers les sculptures grossières posées sur l'établi à quelques mètres d'eux. Pour elle, c'était un travail qui n'était ni fini ni abouti. Elle n'aurait jamais envisagé de vivre de cette manière-ci et d'ailleurs, elle ne se prenait même pas pour une artiste : c'était quelque chose qu'elle faisait pour se détendre, vous comprenez ?

« Je. Vous devez comprendre...je ne suis pas une artiste. J'aime bien ça, oui, mais vous allez être déçu. Certaines sont vraiment horribles et j'en finis à peine la moitié. C'est pour me détendre que je fais ça... j'en ai besoin. Vous ne préférez pas un vrai loyer ? Je ne veux pas abuser de votre gentillesse. »

Sa main s'était posée sur la bouilloire et, en même temps, elle remarqua qu'il était sans doute temps qu'elle enlève la boule à thé.

« Merde, merde ! », cria-t-elle, surprise, et surtout parce qu'elle s'était brûlée.

Elle servit vite fait le thé, priant pour qu'il ne soit pas trop infusé, avant de regarder de nouveau son drôle d'interlocuteur. Elle osa enfin demander :

« Où étiez-vous ? Que s'est-il passé ? C'est par rapport à...Kira ? »

Elle chuchota presque en prononçant ce maudit nom, comme si le fait de le prononcer risquait de le faire apparaître.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Coming Home [Pv Mayumi]

Coming Home [Pv Mayumi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I'M COMING HOME • juwell
» Aiden ♕ tell the world i'm coming home
» Coming Home ▬ ft Liu Yu Wan
» i'm coming home • petit éclat & petite lune
» I'm coming home ! (Fiche terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG :: Tokyô :: Les quartiers résidentiels-
Sauter vers: