Un jour, un shinigami descendit sur Terre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Retrouvailles émouvantes

Backup
avatar
Messages : 6
Camp ? : Globalement pour Kira.
Retrouvailles émouvantes Sam 15 Déc - 21:19

Il y a des jours où ta tête ne trouve plus le repas. Il y a des jours où rien ne va plus, comme en témoigne cet horrible exemplaire du Cavalier Noir. Voilà, la réponse est là. L est mort, L a osé les quitter avant qu'ils se revoient, il n'a pas accepté le petit jeu sournois et ridicule auquel il l'avait obligé de participer.

Et pourtant, ce jeu, il avait envie de jouer. Il avait envie de retrouver L et d'avoir à son tour son heure de gloire. Car, en vérité, tout ceci n'était qu'une question de visibilité. Lui, surgissant du passé, reconnu par son mentor à sa juste valeur. Que soient oubliés ses crimes, ses remarques et ses affronts, lui, juste reconnus. C'était dans ce but qu'il s'était échappé, qu'il avait fait tout ce chemin, difficile dans l'état où il était.

L était mort, alors, Beyond Birthday avait retrouvé des traces de sa sœur, qui le connaissait dans un temps absurde où on ne l'appelait pas encore Backup. En réalité, il l'avait croisé au hasard d'une rue. Elle était vêtue d'un uniforme de police, alors il avait comprends qu'elle ne se contentait pas d'être au Japon, mais qu'elle était aussi totalement intégrée à cette société qui lui était étrangère.

Depuis des années, Backup n'avait pensé à sa sœur. Les raisons en étaient simples : la folie, l'isolement dû à son hospitalisation dans une aile réservée aux patients dangereux, la compétition féroce qui lui avait fait perdre le peu de raison qui lui restait. En voyant Billie, il avait ressenti un flot de sentiments humains qu'il n'avait plus l'habitude d'avoir. Il avait d'abord pensé à l'épargner : elle était tout de même de son sang, elle était tout ce qui lui restait de bon, et puis il s'était décidé à aller vers elle, peut-être dans le but absurde de se raccrocher à elle, qu'elle l'aide.

Un soir, il l'avait suivi jusqu'à chez elle. Il était resté caché, sans bruit, avait bien observé. Il avait fait de même pendant quelques jours jusqu'à voir les autres étrangers résidents de cette maison. Il s'agissait d'êtres humains dont le visage ne lui était pas du tout inconnu. Inconnus était un euphémisme, car il avait bel et bien vu leurs noms et savait qu'ils étaient les héritiers logiques de L à l'heure actuelle : Matt et Mello.

La colère de Beyond Birthday commença à s'allumer comme un feu qui couve et il se décida, un après-midi où il savait les gosses partis, de pénétrer par infraction dans le petit appartement. La première chose qu'il fit fut, sans gêne, d'entrer dans la chambre déserte que devaient se partager les deux adolescents. Il ouvrit l'ordinateur et ricana face aux protections ridicules de l'appareil : ce n'était sûrement pas celui de Matt, il en était certain, ce dernier l'aurait mieux protégé que ça. Pour s'amuser, il téléchargea un petit virus qui leur donnerait sûrement du fil à retordre, puis, ouvrit un fichier « Bloc-Notes » et y écrivit : « Amicalement. »

Bâilla, il se leva et se dirigea vers la cuisine. Il ouvrit le frigo : pas de confiture de fraises dans le secteur, merde ! Il se contenta d'une tablette de chocolat qui avait sûrement été rangée là à l'intention de Mello. Il croqua un bon coup dedans avant de se replonger dans ses pensées : Billie le reconnaîtrait-il, si elle arrivait maintenant ? Il ne ressemblait plus à l'enfant qu'il avait été et la chirurgie esthétique après les brûlures, même si elle avait été efficace, tirait ses traits de manière étrange. Il ne restait que ses cheveux noirs qui lui tombaient jusqu'au cou et ses yeux rouges. On aurait eu du mal à le prendre pour L, cette fois-ci, mais de loin, la ressemblance pouvait faire effet.

B soupira. Elle aurait sûrement qu'il était le tueur de Los Angeles, surtout qu'il avait utilisé son vrai nom pour commettre les crimes. Il ne désirait pas être pardonner, mais, tout psychopathe qu'il était, Backup était véritablement anxieux de la réaction que sa sœur pourrait avoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Nakamura Birthday
avatar
Messages : 52
Camp ? : L
Re: Retrouvailles émouvantes Dim 23 Déc - 18:42

Lorsque Billie vit son appartement, elle aurait presque crié "Hallelujah" tellement elle était heureuse. Elle dormait peu depuis quelque temps et elle avait travaillé pratiquement toute la nuit jusqu'à maintenant au commissariat. Les problèmes s'accumulaient au travail, et ses collègues, mais aussi ses chefs, étaient à bout de nerfs. La population commençait peu à peu à dénigrer leur job et à les insulter parce qu'ils ne savaient pas faire correctement leur boulot. Comme si c'était facile de maintenir l'ordre.

La jeune femme comptait dormir un peu et ensuite, elle se déciderait à aller parler à Mello. Il était temps qu'elle arrive à avoir une discussion avec lui. Depuis la mort de L, il était devenu plus infect qu'à l'accoutumer et il s'en prenait aussi à son ami Matt. La première fois, Billie avait été choquée. Il avait renforcé sa carapace et cela l'inquiétait beaucoup. Elle s'inquiétait aussi pour Matt, car même si la mort de L ne semblait pas l'affecté, il semblait en revanche que le comportement de Mello à son égard le touchait.

Elle ouvrit la porte de son appart et poussa un soupir d'extase en sachant qu'elle serait dans son lit dans moins de 5 minutes.

- Les garçons, vous êtes là ?

Pas de réponse. Ils avaient dû sortir. Bon, au moins elle sera au calme. Mais en retirant sa veste, elle eut soudain un mauvais pressentiment. Elle sortit aussitôt son arme et avança à pas de loup dans le salon. Personne. Elle se dirigea ensuite dans la petite cuisine. Une personne de grande taille s'y trouvait. Les cheveux bruns. Ce n'était pas Matt ou Mello. Elle leva son arme vers la personne.

- Mains en l'air et retournez-vous ! Je suis armée ! Fit-elle d'une voix claire et autoritaire.
Voir le profil de l'utilisateur
Backup
avatar
Messages : 6
Camp ? : Globalement pour Kira.
Re: Retrouvailles émouvantes Mer 26 Déc - 22:34

Ce n'était pas tout, mais Backup commençait à être un peu déçue de ces retrouvailles avec sa sœur. Il y avait quelques années, il aurait imaginé des effusions câlines, là où l'un et l'autre auraient couru l'un vers l'autre sur des kilomètres, et pourtant, rien du tout de cela.

En même temps, Billie avait quelques excuses de son côté : la pauvre chérie ignorait totalement qui il était. Officiellement, il était censé être en prison, pour le commun des mortels, ou évadé pour les policiers les plus au courant des fichiers. Les jeunes hommes occidentaux aux cheveux bruns couraient la rue, mais Bee en voulut tout de même un peu à sa sœur de ne pas avoir fait le rapprochement : qui d'autre pourrait pénétrer dans sa maison par effraction et surtout rester à manger.

« Ah. Je vous en prie, baissez votre arme. », dit-il très calmement, plus parce que les anti-douleurs lui faisait vivre une vie à deux à l'heure que parce qu'il était réellement calme. « Je vais tout vous expliquer. »

Il savait très bien ce qu'il comptait dire, et c'était tout l'inverse de se présenter comme son frère. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'il était un danger pour elle, pour les orphelins qu'elle avait accueilli chez elle. Il connaissait Billie d'il y avait longtemps et il savait qu'elle avait le cœur sur la main. Curieusement, même après toutes ces années, il était toujours prêt à faire tout ce qu'il fallait pour la protéger.

« Excusez-moi d'avoir pénétré dans votre maison par effraction. Je suis Anthony Barke, détective. Avant sa mort, L m'a contacté pour établir un binôme avec vous et continuer à enquêter sur Kira. Il est important que notre nombre soit restreint, il semblerait qu'un traître se soit immiscé dans votre équipe. J'ai déjà agi dans de nombreuses affaires avec lui, je connais ses méthodes de travers. »

B, ou plutôt Anthony, croqua tranquillement dans la tablette de chocolat, comme s'il n'était pas menacé par une arme. Des armes, il avait l'habitude d'en voir et même d'en porter. À force, il s'en était fait des amies venimeuses : on pouvait même dire que celle-ci lui murmurait des secrets affectueusement. Barke adressa un sourire à Billie, accompagné d'un léger geste de la main lui signifiant de baisser son arme.

Il ne pouvait pas lui dire qu'il était son frère, et c'était bien un comble, vu combien il l'aimait. Il avait fait de nombreuses choses pour elle et elle était sûrement la meilleure preuve en ce monde qu'il lui restait un brin d'humanité. Quand Billie viendrait à disparaître, lui ne serait plus qu'un monstre : cela, il en était pleinement conscient. En attendant, il savait que s'il lui disait qui il était en réalité, elle se braquerait. Elle savait qu'elle ne manquerait pas d'appeler la police et qu'incapable de se défendre face à sa propre sœur, il serait à nouveau capturé et incarcéré pour ses crimes.

Il en était très triste, mais se faire passer pour un autre, surtout recruté par L était la seule solution viable.

Surtout, ne pas demander de confiture. Elle avait sûrement eu vent de ce trait chez lui par L.

« J'ai attendu que vos enfants soient partis, je voulais que nous soyons seuls. Vous pouvez me fouiller, je suis de votre côté, je vous assure. », persuasif, il se releva doucement, leva les mains au-dessus de sa tête, prêt à se laisser fouiller. De toute façon, à part les clés de son propre appartement, un peu d'argent, des faux papiers au nom de ce faux détective ainsi que des anti-douleurs, B ne possédait rien.
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Nakamura Birthday
avatar
Messages : 52
Camp ? : L
Re: Retrouvailles émouvantes Dim 30 Déc - 18:52

Lorsqu'il lui intima l'ordre de baisser son arme, Billie garda celle-ci braqué sur l'inconnu. Elle n'était pas stupide et elle n'avait pas du tout confiance en cet homme. Il avait pénétré chez elle par effraction après tout. Lorsqu'il lui expliqua la raison de sa présence ici, la jeune femme faillit éclater de rire. Son histoire était vraiment ridicule. Si c'était le cas, L lui en aurait parler. D'accord, il en avait peut-être pas eu le temps mais Billie se méfiait tout de même. Elle n'avait jamais entendu L parler d'un certain Anthony Barke. Préférant lui laisser tout de même le bénéfice du doute, elle baissa son arme et la rangea.

- Je connais un certain adolescent qui piquera une crise lorsqu'il constatera qu'il lui manque une tablette de chocolat, fit-elle en faisant un geste de la tête vers la fameuse tablette dans les mains de ce monsieur Barke.

Elle baissa les yeux lorsqu'il lui parla de "ses" enfants. Il ne devait rien savoir sur eux. C'était déjà ça. Il ne devait avoir aucun doute sur Matt et Mello. Autant qu'il continue à croire que les deux garçons sont ses enfants. Elle s'approcha de Brake et se mit à le fouiller méticuleusement. C'était évident, il ne lui aurait pas proposé lui-même d'être fouillé sinon. Lorsqu'elle trouva les anti-douleurs, elle leva un sourcil.

- Blessure de guerre ? Billie lui rendit ses comprimés. Vous avez dû attendre longtemps avant que mes garçons ne quittent la maison tous les deux. Asseyez-vous, je vous sers du café ?

Elle se dirigea vers sa cuisine et commença à préparer du café. Elle revenait du boulot et elle risquait de rester debout encore longtemps, alors elle allait avoir besoin de carburant.

- Je vous écoute monsieur Barke, par quoi commençons-nous ?
Voir le profil de l'utilisateur
Backup
avatar
Messages : 6
Camp ? : Globalement pour Kira.
Re: Retrouvailles émouvantes Mar 1 Jan - 21:45

Sa sœur avait l'air de le croire et c'était au moins déjà ça. Il resterait sûrement suspect dans son esprit pendant un petit moment et c'était bien la preuve qu'il devait s'appliquer à avoir l'air le plus normal possible. C'était plus difficile à exécuter qu'à penser, mais il finirait par y arriver s'il s'appliquait réellement dans son devoir.

Lorsqu'elle évoquait la tablette de chocolat, B jeta un regard sur celle qu'il tenait, sans aucun gêne, dans les mains. Comme à son habitude, il s'était évidemment servi dans les placards. B laissa le reste du chocolat sur le côté : il n'était pas censé connaître Mello et de toute façon, ne comptait pas rencontrer ce dernier pour la simple et bonne raison qu'il le reconnaîtrait et le dénoncerait, mais il ne voulait pas se mettre Billie à dos. Autant être le plus discret possible, même si ça avait mal commencé.

« Ah, oui, les enfants. Je les ai vu sortir, mais je ne suis pas arrivé il y a longtemps. Il y a juste eu un petit blond, il est sorti il y a à peine une demi-heure, vers 11h. Il doit avoir un lycée aux horaires sympas, lui. », dit-il sans avoir trop l'air de dénoncer Mello, qui, il le savait d'après son itinéraire quotidien, n'avait pas l'air d'aller au lycée depuis plusieurs jours. Il ne parla pas de Matt car il ne l'avait même pas vu sortir de la maison : il était sûrement parti tôt dans la matinée, mais il ignorait où il allait, comme quoi même des choses lui échappait.

« Oui, blessure de guerre. Brûlures. », il remonta légèrement sa manche pour lui faire la démonstration des affreuses marques qu'il arborait et qui graverait sans doute la peau de Mello dans le futur. « Incendie criminel dans mon immeuble. Les alarmes n'étaient plus aux normes et le temps que je me réveille, c'était déjà trop tard. J'ai eu beaucoup de chance. »

Il se gratta légèrement la tête.

« Je ne sais même pas pourquoi je vous raconte ça...je veux bien du café, par contre, ce serait très gentil de votre part. »

Il décida de passer à ce qui était important, donc l'enquête. Il était sans doute le seul criminel qui pouvait prétendre avoir été envoyé par L en faisant en sorte que cela soit crédible. Il n'avait pas le talent de L, bien qu'il en soit très triste, mais n'en étant vraiment pas très loin.

« Nous allons commencer par la mort de L. J'ai besoin de tous les noms et des profils psychologiques des personnes qui ont abordé L ces derniers jours. Et de tous ses doutes quant à l'affaire Kira. A-t-il parlé d'un suspect ? Il ne m'a pas donné plus de détails que ça par mail, à part qu'il travaillait avec un groupe d'enquêteurs de la police sélectionnés sur le volet. Je dois en savoir plus. »

Il n'avait pas de style, aucun cahier, mais sa mémoire était exemplaire et il était particulièrement ravi, à ce moment-là, de collaborer avec sa sœur sans qu'elle eut le moindre soupçon à son égard.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Retrouvailles émouvantes

Retrouvailles émouvantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG :: Tokyô :: Les quartiers de la nuit :: Appartement de Billie Nakamura-
Sauter vers: