Un jour, un shinigami descendit sur Terre.
 

Cry Me A River {PV Khan

Billie Nakamura Birthday
Billie Nakamura Birthday
Messages : 73
Camp ? : L
Cry Me A River {PV Khan Mar 1 Jan - 22:17

Il était clair que Billie était stressée. Après sa conversation avec Khan via sa boîte mail la veille, elle avait très bien dormi mais en se réveillant le matin, elle souriait beaucoup moins. Elle avait eu le ventre noué et évidemment, les garçons avaient tout de suite vu que quelque chose n'allait pas. Elle les avait tout de suite rembarré, et elle s'en était voulu. Les garçons n'avaient plus rien dit mais elle savait qu'un moment où un autre, ils lui tomberaient dessus pour en savoir plus. S'ils savaient qu'elle avait rendez-vous avec un hackeur de l'organisation USO, Matt et surtout Mello le lui reprocheraient. De toute manière, ce n'était pas leur problème.

En repensant à l'une des remarques de Khan, Billie décida de porter une tenue plus décontractée, que cela casse avec sa tenue professionnelle. Un chemisier blanc avec une veste noire, un jean bleu et des bottines à talons. Elle avait aussi détaché ses cheveux. Satisfaite de son apparence, elle sortit de chez la salle de bain et constata que les garçons n'étaient plus là. Elle sera tranquille pendant un petit moment. Elle prit son sac et sortie de chez elle pour rejoindre le café.

~ ~ ~

Elle était maintenant assise, attendant son rendez-vous. Son index tapait nerveusement sur la table. Elle venait d'arriver il y a 2 minutes et elle avait l'impression d'attendre depuis des heures. Un serveur s'approcha d'elle et lui demanda ce qu'elle souhaitait.

- Un café s'il vous plaît, merci beaucoup.

Il hocha la tête et s'en alla. Le regard de Billie se dirigea vers l'entrée, se demandant quand Khan allait arriver. Elle commençait à être au bord de l'implosion. Elle ne pensait pas que Khan accepterait de la rencontrer, après tout, quand elle le lui avait proposé, il avait arrêté toute communication avant de réapparaître comme une fleur.

Lorsque la porte d'entrée s'ouvrit, la jeune femme se redressa mais déchanta vite fait en voyant que c'était juste un couple. Bordel. Il allait venir, n'est-ce pas . Il n'allait tout de même pas lui poser un lapin . Il avait dit qu'il viendrait donc c'est qu'il viendra, c'est obligé.

Le serveur se repointa avec son café. Elle le remercia et but aussitôt une gorgée mais le regretta amèrement. Elle se brûla la langue et elle reposa sa tasse en grognant.
Voir le profil de l'utilisateur
Khan
Khan
Messages : 90
Camp ? : organisation criminelle uso.
Re: Cry Me A River {PV Khan Mer 2 Jan - 22:56

Elle se sent conne Charlie, elle n’en a pas dormi de la nuit. Quelle idée de proposer ce café à Billie. Quelle idée d’avoir fait preuve de faiblesse. Elle aurait dû en rester au plan initial : dire à la rousse que ce n’est qu’une vaste blague, qu’elle en a rien à foutre de son existence, qu’elle ne compte pas pour elle. Elle aurait dû dire ça, parce que ça devrait être le cas. Khan ne s’attache pas, Khan n’est qu’un masque derrière l’écran, l’humain qui cherche à devenir machine pour le bien de tous, contre la société et son monde. Le choix de la rencontrer n’est pas responsable. Personne ne doit connaître son identité, personne ne doit savoir qui se cache derrière le masque. Pourquoi faire une exception pour cette policière alors qu’elle les déteste tous ? Pourquoi trahir ses convictions, sa ligne de conduite pour une personne qui n’a rien fait pour le mériter ?

Charlie hésite. Elle fume une énième cigarette à proximité du café où elles ont rendez-vous. Elle ne sait pas réellement quoi faire. Les choix sont multiples : rentrer chez elle, dans la pénombre de son appartement et ne plus jamais la recontacter, supprimer ses mails sans les ouvrir ; rentrer dans ce bar, sous couvert de son anonymat, se faire passer pour cette gamine qui lui a demandé de sauver une grand-mère le jour de l’attentat au parc et donc lui mentir effrontément ; ou simplement faire preuve de courage et mettre de côté ses choix de vie. Elle écrase rageusement sa clope en soupirant. Que faire ? Elle repense à Billie, à ce terrible secret que la rousse garde enfouie en elle, à la réaction qu’elle a eu quand Khan lui a révélé connaître son identité et celle de son frère. Être la sœur du tristement célèbre Beyond Birthday ne doit pas être simple tous les jours et pourtant elle ne dit rien, elle garde pour elle. Alors évidemment, ça la concerne directement, mais cet argument dessine une hypothétique réalité : elle est celle avec qui son secret ne risque rien. Dans le pire des cas, il reste le chantage. Elle n’espère pas en arriver là Charlie, elle n’en a pas la moindre envie.

La gamine retire son écouteurs. Sa décision – aussi folle soit-elle – est prise. Elle range son bonnet dans la poche de sa veste en cuir avant de passer une main dans ses cheveux bleus. Pas réellement coiffée, habillée d’un de ses éternels jeans déchirés et d’une chemise à carreaux, l’intendante d’Uso rentre dans le café. Son regard croise celui de la rousse et elle sait qu’elle ne peut plus faire demi-tour. Il lui reste la seconde solution : se faire passer pour une autre – après tout, elle attend un homme, pas une gamine de dix-neuf ans – mais elle balaie cette possibilité d’un revers de la main. Elle inspire avant de se diriger d’un pas assuré vers la table de la policière. Que ce soit Charlie ou Khan, il n’y a pas de place en elle pour la peur, pour la timidité. Elle agit comme toujours, pleinement, toujours dans l’excès, toujours trop proche de l’extrême.

— Surprise., lâche-t-elle en s’asseyant face à la rousse. Elle scrute le visage de l’autre avec soin, prenant soin de noter chacune de ses réactions. Aujourd’hui, elle joue gros Charlie. Elle se dévoile à une autre par un trop plein d’humanité – autre qui attendait l’arrivée d’un homme au passage. Le serveur revient et elle commande une bière d’un geste las. Elle a au moins besoin de ça pour garder les pieds sur terre, pour ne pas sombrer dans le regret. Je suis un peu en retard. J’ai failli pas venir. Mais je n’ai qu’une parole alors me voilà.
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Nakamura Birthday
Billie Nakamura Birthday
Messages : 73
Camp ? : L
Re: Cry Me A River {PV Khan Lun 4 Fév - 21:49

Les pensées de Billie étaient embrumées. Elle fut totalement surprise de voir une femme s'asseoir en face d'elle. Elle fut choquée aussi, et perdue. Cette femme lui fit comprendre immédiatement qu'elle était Khan. Le Khan – qu'elle avait pris pour un homme et cette personne s'était assurée qu'elle continue à y croire – avec qui elle avait communiqué par mail. Le Khan avait qui elle avait adorée lancer des piques, à se faire des déclarations d'amours déroutantes mais amusantes. Le Khan avait qui elle a pu discuter un peu de son frère. Le Khan qui s'est inquiété pour elle lors de l'attaque d'Uso au parc. Le Khan pour qui elle s'est attachée.

Le pire dans tout ça, ce n'était pas de savoir que Khan était en réalité une femme, non. Le pire c'était que Khan était en réalité cette femme, lors de l'attaque d'Uso, qui était venue vers elle pour que la policière vienne l'aider à sauver une personne âgée. C'était relativement douloureux en fait. Elle se souvenait très bien que Khan lui avait dit qu'il, enfin qu'elle l'avait surveillé lors de l'attaque au parc alors qu'en réalité, elles s'étaient rencontrées et elles avaient échangé des paroles.

Finalement, après n'avoir pu dire quoi que ce soit, Billie sourit doucement mais sincèrement à Khan.

- Je suis contente que tu aies décidé d'être là. Surtout que, tu as bien réussi à m'embobiner. Tu devais bien te marrer derrière ton écran.

Billie fit semblant de prendre un ton de reproche et lui lança un regard noir. Au bout de quelques secondes, elle ne put garder son sérieux et elle se mit à rire.

- Je devrais être en colère contre toi, pour m'avoir menti jusqu'au bout. Même lorsque nous nous sommes rencontrés au parc lors de l'attaque d'Uso, tu aurais pu m'en parler. Mais tu as préféré me mentir une fois encore lorsque tu as décidé de me recontacter par mail. La rouquine soupira avant de reprendre. Mais je peux pas t'en vouloir, tu ne me fais pas assez confiance, je comprends. Tu dois te montrer prudente. Même si au fond, je me sens un peu trahi car je pensais que tu avais compris que je ne pourrais plus te dénoncer auprès de mes supérieurs car j'ai commencé à... à t'apprécier.

Réalisant qu'elle avait été à deux doigts d'avouer à Khan qu'elle l'aimait bien, elle avait essayé d'arranger le tir. Elle s'était mise à rougir et elle avait préféré boire son café plutôt que de continuer à parler. Certes, elle le lui avait dit par mail déjà, mais en face c'était différent. Surtout qu'elle craignait que Khan change de tout au tout, qu'elle se montre distante et froide et qu'elle lui annonce qu'elles ne devraient plus jamais se voir ni se parler, via par mail ou autres. Qu'elles disparaissent chacune de la vie de l'autre.
Voir le profil de l'utilisateur
Khan
Khan
Messages : 90
Camp ? : organisation criminelle uso.
Re: Cry Me A River {PV Khan Mar 12 Fév - 10:32

L’espace d’un court instant, elle ne regrette pas d’être venue Charlie. Submergée par la beauté de la fille en face d’elle, cette fille qui est là pour elle, pour la rencontrer, elle se dit que ce n’était peut-être pas une erreur. Billie est magnifique, elle rayonne. Et tout lui revient en mémoire. Cette société pourrie qui ne fait qu’aggraver le quotidien de milliards de personnes. Ce but qu’elle s’est fixée de contribuer à un monde meilleur. La discrimination quotidienne, celle qu’elle a subie et que certains vivent encore. Et elle s’interroge. Pourquoi elle est là ? Pourquoi a-t-elle répondu à la positive à ce rendez-vous stupide. Charlie se doit de n’être que Khan. Peu importe la personne derrière le masque. Elle fait ça pour le bien commun. Elle avale une gorgée de bière. Elle ne doit pas craquer.

Un doux sourire vient naître sur son visage. Elle n’est pas méchante Charlie. Elle s’est amusée des réactions de Billie mais n’a pas cherché à la blesser. C’est pour ça qu’elle est là d’ailleurs. Elles sont allées trop loin, se sont trop cherchées. Et Khan n’harcèle pas. Il punit les harceleurs. C’est ce qu’elle a toujours voulu : débarrasser le monde des prétentieux, des plus puissants et toujours protéger ceux qui n’en sont pas capables. Pour elle, Billie en fait partie.

— J’ai bien rigolé, ouais. Mais j’espère que je n’ai pas abusé et que je t’ai pas fait… Du mal ? Elle prononce les derniers mots tout bas. Elle hésite. Lui a-t-elle fait du mal ? J’ai supprimé les infos que j’ai trouvé sur ton frère. Normalement, tu devrais être tranquille de ce côté. Elle s’excuse pas Charlie. Pas par des mots en tout cas. Cet acte est son moyen de se rattacher, rien de plus.

La mention de l’attaque au parc d’Ueno la force à relever les yeux. Elle n’a pas été réellement sincère avec Billie ce jour-là. Elle a menti, encore et encore, pour son bien être personnel. Elle n’a jamais voulu révéler son identité, mais elle n’a pas non plus voulu la laisser. Charlie s’est donnée bonne conscience ce jour-là, sans penser à ce que Billie aurait pu ressentir si un de ses collègues crevait. En soit, elle s’en fiche des flics ; le ACAB tatoué sur son poignet en atteste et c’est elle qui a proposé l’idée de viser ces connards lors de l’attaque. Un flic, une balle, justice sociale – sauf Billie. Personne ne touche à Billie.

— Je. J’ai pas été très réglo avec toi sur ce coup-là. Y’a jamais eu de grand-mère, tu t’en doutes. Uso avait pour ordre de tuer du flic si possible. J’avais pas prévu de t’approcher au début, mais j’avais peur qu’il t’arrive quelque chose. C’était impulsif. Quand je t’ai vu passé, je devais t’éloigner. C’est une criminelle Charlie, une criminelle avec des idéaux. Derrière le masque, elle est recherchée, elle est traquée. Sans, elle est l’intendante d’Uso, et pour se faire respecter, elle a déjà commis des crimes, elle a déjà tué. Mais elle n’est pas mauvaise. Elle ne le sera jamais. C’est pas juste une question de confiance. Si je ne révèle pas mon identité, c’est pour pas mettre en danger les gens auxquels je tiens.

Elle avale une nouvelle gorgée de bière en admirant les rougeurs apparues sur les joues de Billie. Elle n’a pas honte de le dire. Il ne faut pas mentir.
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Nakamura Birthday
Billie Nakamura Birthday
Messages : 73
Camp ? : L
Re: Cry Me A River {PV Khan Ven 29 Mar - 12:59

Un sourire orna les lèvres de Billie. Ainsi donc Khan s'inquiétait de savoir si elle lui avait fait du mal ou non . C'était adorable. Et voir le regard inquiet de la jeune femme était une chose à laquelle Billie ne s'attendait pas voir. C'était relativement flatteur et c'était bien la première fois que quelqu'un – en dehors de ses parents adoptifs – se soucie d'elle de cette manière. Son sourire s'élargit de gratitude lorsque Khan lui annonça qu'elle avait supprimé tous les documents qui la liaient à son frère. Ces fameux documents qui lui avaient permis de connaître son lien de sang avec Beyond Birthday. Ces documents qui ne pourront plus lui pourrir la vie.

Plus personne ne pourrait faire le lien entre elle et son criminel de frère et cela grâce à Khan. Elle était vraiment heureuse. Elle était soulagée aussi. Cette fille était vraiment pleine de surprise.

- Merci beaucoup, je t'en suis très reconnaissante. De plus, non tu ne m'as fait aucun mal et je ne t'en veux pas du tout pour avoir joué avec moi. C'est une bonne surprise que d'apprendre que l'homme derrière Khan est en réalité une femme, fit Billie en lui lançant un clin d'oeil.

Oui, Billie avait bien compris que l'histoire de la grand-mère n'était qu'une histoire, mais pour ça non plus elle ne lui en voulait pas. Entendre Khan lui avouer qu'elle avait eu peur qu'il lui arrive quelque chose là-bas qu'elle avait agi par impulsion. Cela lui faisait chaud au coeur. Elle but une gorgée de son café.

- Je dois dire que c'est étrange que quelqu'un s'intéresse à moi comme tu le fais. Et ton inquiétude et ta peur de me savoir en danger me font bizarres car je n'ai pas du tout l'habitude. Généralement, je ne suis personne aux yeux des autres mais pas avec toi. Merci de me faire me sentir, importante. Elle baissa les yeux, un peu embarrassée. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit non plus. Comme je te l'ai déjà écrit, tu es devenue quelqu'un que j'apprécie beaucoup et j'aime discuter avec toi, enfin lancer des sarcasmes avec toi serait plus juste mais bref, tu me comprends.

Billie prit son courage à deux mains et leva les yeux vers Khan.

- Je ferai n'importe quoi pour qu'il ne t'arrive rien. Je sais que c'est en contradiction avec mes convictions et celles de mon métier et je sais aussi que je pourrais être virée voire pire mais en fait, cela m'est bien égal.

Ses paroles étaient sincères et elle espérait que Khan le saurait elle aussi. Elle lâcha un rire lorsque Khan lui lâcha sa dernière phrase. Alors, Billie faisait partie des personnes auxquelles la jeune criminelle tenait. C'était de mieux en mieux. Sous sa cuirasse, Khan était vraiment une personne adorable.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Cry Me A River {PV Khan

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation Khan [Terminé]
» (MAI 99) ROMES • I was born by the river
» River Crow
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
» JAYN-RIVER ∞ fondamentalement l'amour est une escroquerie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG :: Tokyô :: En plein centre de Tokyô-
Sauter vers: